Le temps perdu pour les artisans à facturer et être payé

Le temps perdu pour les artisans à facturer et être payé

Le temps perdu pour les artisans à facturer et être payé

En tant que profession libérale, la prestation d’un artisan est dorénavant accessible sur le web. Avec l’appui de la facturation en ligne, la personne pourra demander sa rémunération dans un temps record. Ce nouveau système de régularisation administrative est facile à utiliser, de sorte que le prestataire et le client pourront effectuer la transaction à distance. Effectivement il sera possible de programmer les factures. Ces dernières seront envoyées automatiquement aux clients de manière individuelle ou par lots. La facturation en ligne conserve la trace de toutes les transactions dans un emplacement pré établi. Par conséquent, l’artisan saura quelles facture ont été payées et qui sont en attente de paiement. Malgré l’instauration de cette plateforme innovatrice, les artisans font face à une difficulté importante au niveau du délai. Premièrement, l’établissement de la facture constitue un véritable casse-tête, car chaque client dispose d’un système de comptabilité différent. Pour ne pas perdre du temps, certains artisans font appellent à un comptable temporaire pour établir la facturation. Surtout s’il s’agit d’une dizaine de clients ou d’une entreprise issue d’un autre pays. Même si la facturation en ligne possède plusieurs modèles de personnalisation de facture, les clients restent susceptibles à leurs exigences.

Les artisans perdent du temps à facturer

Les artisans perdent énormément de temps à modifier la présentation même si en quelques clics ils peuvent ajouter un logo d’entreprise, modifier les polices et les couleurs, ajouter des informations de contact et choisir les éléments exigés sur chaque facture. La seconde difficulté se trouve sur le paiement. Malgré la réalisation des exigences administratives du client, les artisans se plaignent du recouvrement. La procédure de la facturation en ligne est loin d’être pratique, car le paiement n’est jamais ponctuel. En moyenne, le paiement s’étale entre 2 semaines jusqu’à un mois. Contrairement aux Société Anonymes ou aux firmes multinationales, les artisans vivent d’un fond de roulement très limité en se développant d’une prestation à une autre.


Les commentaires sont clos.